Nov 08

Défi: un mois sans sucre.

Un mois sans sucre, serez-vous capable de relever le défi ?

 

sucre obésité

“Un peu d’albumine, de sucre, d’arythmie cardiaque, n’empêche pas la vie de continuer normale pour celui qui ne s’en aperçoit même pas, alors que seul le médecin y voit la prophétie de catastrophes.”

Marcel Proust

 

C’est parti pour ce nouveau défi !

 

Pourquoi un mois sans sucre ?

Sommes-nous devenus totalement dépendant au sucre mes amis aventuriers ?!

L’industrie agro-alimentaire en a mis partout dans la viande que l’on achète au supermarché, dans les boîtes de conserves, dans les surgelés, dans les goûtés que l’on donne à nos enfants, dans nos céréales du matin et si cela nous vous suffit pas, la plupart d’entre nous en rajoute encore quelques carrés dans son café ou dans son thé…

Cet été, alors que je me promenais sur le bord de la plage et que nous étions en pleine conversation avec mon frère, nous nous sommes dit qu’il fallait faire quelque chose, inventer un concept pour que les gens comprennent enfin à quel point le sucre était nocif pour la santé et qu’il nous faisait grossir.

Même nous qui avons été élevé dans une famille ou notre mère n’a eu de cesse de nous répéter que les bonbons et sodas était mauvais si on en prenait de trop, nous avons fini par avoir cette petite bouée disgracieuse sur le ventre

Alors que nous faisons attention à ce que nous mangeons !

 

Le sucre est-il nocif ?

Pour répondre à cette question et comme à chaque défi, je me suis acheté trois livres que je vous partagerai tout au long du mois. Ces informations précieusement récoltées vont me permettre de vous donner quelques astuces et informations  pour devenir à votre tour un aventurier de l’alimentation.

Ci-dessous un extrait des recommandations de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) :
  • Un apport réduit en sucres libres tout au long de la vie (recommandation forte).
  • Chez l’adulte et l’enfant, l’OMS recommande de ramener l’apport en sucres libres à moins de 10 % de l’apport énergétique total (recommandation forte).
  • L’OMS propose d’aller plus loin et de ramener l’apport en sucres libres à moins de 5 % de l’apport énergétique total (recommandation conditionnelle).

Si vous voulez lire le dossier complet, cliquez ici.

Sommes-nous dépendant au sucre ?

D’après de nombreuses études menées par nos chers amis scientifiques, le sucre peut vous rendre littéralement dépendant et cela comme à une drogue dure !

C’est ce fameux réconfort que vous pouvez ressentir lorsque vous mangez quelques carrés de chocolat par exemple.

Je vous laisse imaginer le problème si pour vous réconforter vous mangez dix tablettes de chocolat…

Pour certain, le sucre est une drogue et cela mène à l’obésité et à toutes les maladies qui vont en découler.

 

Si vous vous sentez prêt à faire comme moi, suivez la règle de mon défi ci-dessous.

 

La règle est simple:

  • Diminuer le plus possible mon apport en sucre.

 

Avis à tous les aventuriers de alimentation, laissez un commentaire en bas.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.